Aujourd'hui et demain, peut-être…
Introduction
L'Hôtel Saint-Pol
Le lotissement
Premières constructions
Paul Ardier
La noblesse de robe
Le XVIIIe & la Révolution
Jean-Louis Raoul
Siméon Chaumier
La disparition
Le portail
La résidence du Petit-Musc
De nos jours
Remerciements & références
Illustrations, documents & annexes
Horloge aux Dauphins
L'horloge aux dauphins a été démontée lors de la démolition de l'hôtel Raoul et à été replacée sur la facade de l'immeuble moderne. Elle aussi espère une restauration dont elle a grand besoin.

Projet pour le portail

Convaincu qu’un rôle pour le portail de l'hôtel Raoul une fois restauré, permettra que ce travail de restauration ne soit pas vain, j’avance ci-dessous une idée qui, même si elle ne séduit pas complètement, provoquera, je l'espère, de nouvelles suggestions.

Projet
Projet dessus
Projet d'accompagnement pour le portail restauré imaginé par l'auteur.

Cela consiste à créer un « point d'information historique » profitant de l'aspect central de ce lieu si chargé d’histoire et du rôle de sémaphore du portail. Ainsi autour du portail restauré seraient disposés quatre ou cinq panneaux (à la manière des écussons) évoquant les différentes époques de cette partie du Marais :

- l'hôtel Saint-Pol et Charles V qui ne bénéficie d'aucune mention ;

- le Marais de Mme de Sévigné, née place Royale et ayant habitée rue des Lions. Le Marais de la Fronde des parlementaires et de l'aristocratie ;

- le Marais du XIXe siècle et son mélange de petites industries et d'immeuble de rapport ;

- l’hôtel Raoul et ses liens avec l’hôtel Zamet et de Lesdiguières ainsi qu'avec l'hôtel de Fieubet tout proche ;

- le Marais sauvegardé par Malraux, puisque la destruction malheureuse de l’hôtel Raoul illustre ce à quoi on a échappé avec le PSMV ;

Pour rendre cela moins austère j'imagine un banc, dans l'entrebâillement du portail, et une statue en bronze, sur le trottoir, qui figurerait un passant du XIXe siècle, grandeur nature, en train de lire un panneau, à la manière des statues très réalistes de Gérald Ducimetière qui ornent plusieurs places de Genève. On pourrait aussi prolonger le sol en pavé, vestige de la cour sur le trottoir au-devant du portail.

Les moyens de l'action

On a vu que les sommes nécessaires pour restaurer, même à minima, le portail et l'horloge, sont au-delà de ce que peuvent réunir des individus motivés. Il est donc nécessaire que l'essentiel des fonds provienne soit de subventions publiques, soit de mécène. Pour pousser dans cette direction des contacts ont été pris avec plusieurs associations dans les années écoulées.

L'association Paris historique, dont le rôle dans la sauvegarde du Marais est bien connu de tous, a été contactée très tôt, en la personne de Mme Ciry puis de son président. Ses conseils, les contacts qu'elle a initiés ont été encourageants.

L'association de défense du Marais sud s’est créée tout d'abord pour contrer les projets disgracieux d'extension de l'école Massilon : elle le fait avec un certain succès. Mais son but se propose plus largement de mettre en valeur le patrimoine architectural du bourg Saint-Paul. Le portail de l'hôtel Raoul est presque un cas d'école à ce sujet.

La Fondation du Patrimoine, par l'intermédiaire de M. Yves Jullien, semble fort utile comme partenaire permettant aux éventuels sponsors de contribuer aux dépenses. Elle a un champ d'action privilégié sur ce type de restauration de taille modeste, mais qui sont exclu d'opérations publiques plus importantes.

Depuis 2015 le Budget participatif offre une possibilité nouvelle pour financer cette rénovation. Un projet a donc été déposé en janvier 2015, soutenu par le Conseil de quartier de l'Arsenal, mais il a été écarté car portant sur un bâtiment privé. Le maire du 4ème arrondissement a donc suggéré de proposer à la Ville de Paris son acquisition pour un euro symbolique. Ce qui a été fait mais sans réponse des services compétents. Aujourd'hui, en février 2017, un nouveau projet « un Portail pour un Euro » est déposé au Budget participatif.

Conclusion

Comme on vient de le voir, l’histoire de cette parcelle entre les rues Beautreillis et du Petit-Musc nous fait défiler concrètement la même histoire que celle décrite dans tous les livres sur le Marais. Le lotissement de ce nouveau quartier de Paris au XVIe siècle attire une clientèle fortunée qui bien vite va y bâtir ces hôtels entre cour et jardin dont il reste heureusement tant d’exemple, même si l’hôtel Raoul n’a pas survécu. De hauts magistrats, conseiller du Roi, trésorier de l’Épargne, possèdent cet hôtel au XVIIe et au XVIIIe siècle, tous plus ou moins alliés de famille ; pour beaucoup cette propriété n’en était qu’une parmi de nombreuses autres à Paris et en Province. Arrive la Révolution et son émigration : l’hôtel est confisqué, « partagé avec la Nation », les revenus de ces familles aristocratiques se tarissent. Même si l’Empire rend les biens confisqués à ses propriétaires, ils leur faut vendre à un de ces représentants nouveaux de la société industrielle naissante. Jean-Louis Raoul, monté de son Rouergue natal est l’acquéreur de cet hôtel qu’il baptise fièrement de son nom. Pragmatique et bien qu’il se réserve le noble premier étage de l’hôtel qui porte son nom, il n’hésite pas à lui adjoindre deux ou trois étages supplémentaires et d’autres constructions annexes qu’il loue, tandis qu’il y installe les outils de son industrie de limes. Les locataires s’y cotoient, la mixité sociale fonctionne encore. Mais la dégradation se produit lentement, inexorablement. Avec la bonne conscience de faire œuvre d'hygiène, mais avec une opportunité qui n'est pas le fruit du hasard, l'hôtel vétuste est démoli au début des années 1960, juste avant la promulgation du plan Malraux.

Seul le portail échappe à la destruction. Mais son destin n'est pas rose et n'est toujours pas assuré. L'année 2006 marque le 400e anniversaire de cette construction : qu'il serait bien de lui offrir une rénovation qui lui assure de témoigner de tous ceux qui ont franchi son porche pendant encore de nombreux siècles !

Clef du portail
Clef du portail de l'hôtel Raoul

 

 

Enveloppe pour appel mel
le 5 février 2017
Page précédente
Derrière le portail de l'hôtel Raoul…